1. Comment gérer l’épreuve?

Le Chrétien, dans sa marche avec le Seigneur, n’est pas épargné par les épreuves. Mais puisque Jésus vit en nous, il nous équipe pour pouvoir les affronter et en sortir victorieux et plus forts. Voici ce que dit Apocalypse 2:10 « Ne crains rien des choses que tu auras a souffrir, voici, le diable va jeter en prison quelques uns d’entre vous, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une affliction de 10 jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie ».

Vous savez, je traverse une épreuve délicate en ce moment, car je suis sans emploi depuis 1 an, en situation de surendettement, et je suis menacé d’une expulsion de mon logement par mon bailleur parce que mes moyens ne me permettent pas de payer l’intégralité de mon loyer.

Croyez bien que ce n’est pas une situation confortable, et je dois avouer qu’il m’arrive d’être tenté de baisser les bras, tandis que mes prières semblent sans effet.

Voyons ensemble ce que dit la parole de Dieu au sujet des épreuves. Prenons Jacques 1: 2-4 « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. Sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien ».

Le Seigneur ne nous préserve pas des tribulations, mais il nous dit de persévérer dans l’épreuve, et de garder foi en lui, sachant que l’épreuve est un processus normal et qui a pour but de nous édifier en nous rendant plus fort.

 

Seigneur

Jésus était un homme de douleur, qui a été beaucoup combattu par les responsables religieux de l’époque, jusqu’à la crucifixion. Et il nous prévenu: « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi » (Jean 15:20) Ce qu’il faut comprendre, c’est que, derrière toute affliction, se cache une bénédiction.

Il en a été ainsi pour Job, homme riche et pieux, qui, parce qu’il avait fait l’objet d’un pari entre Le diable et Dieu, se retrouva du jour au lendemain à perdre tous ses biens, ses enfants tués dans l’effondrement de leur maison où ils faisaient la fête, abandonné par tous, sa santé attaquée. Pourtant, dans sa douleur, et malgré les mauvais conseils de sa femme et de ses « amis »,Job n’a jamais renié Dieu.

Au final, Job est sorti vainqueur de cette épreuve. Le diable a perdu son pari, car Job n’a jamais maudit Dieu pour ce qu’il subissait injustement. Dieu a fini par rétablir toutes les richesses de Job et même au delà !

 

2. le Corps du Christ

corps de christCelui qui devient Enfant de Dieu, fait partie d’un même corps, le corps de Christ. Il ne peut donc pas mener sa vie par lui-même, selon son bon désir, comme il le faisait par le passé. Or, dans le corps de Christ, tous les membres vivent ensemble, et concourent au même objectif : l’avènement du royaume de Dieu et le salut des âmes !

Ainsi, le bras ne peut pas dire: « Ce que fait le pied ou ce que voient les yeux, ça ne m’intéresse pas! » Tout simplement parce que là où les pieds veulent l’emmener, là aussi, il sera.

Celui qui est né de nouveau ne doit pas plus vivre par lui-même, mais il doit accepter de suivre l’objectif général du corps, dans lequel se trouve les autres frères et sœurs en Christ, car le corps du Christ, c’est l’Eglise, la communauté des croyants.

Dans Jean 15;15-17 nous pouvons lire:
« Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître. Mais je vous ai appellés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisis, mais moi, je vous ai choisis. Et je vous ai établis, afin que vous alliez et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns, les autres ».

Voilà l’objectif principal fixé au Corps du Christ.

Concernant les afflictions, la parole nous dit de ne pas nous inquiéter du lendemain, même lorsque les circonstances sont difficiles. « Ne vous inquietez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine » (Mathieu 6:34)

Jésus veut nous dire par là qu’il faut mettre toute notre confiance entre ses mains, car Dieu ne manquera pas de pourvoir à nos besoins en temps voulu. Il connaît nos besoins avant même que nous lui demandions quoi que ce soit.

Vous me direz, c’est plus facile a dire qu’à faire, car la chair nous pousse à raisonner humainement, et non selon l’Esprit. Voilà pourquoi nous devons méditer sa parole quand la situation nous semble sans issue.

Et vous…comment affrontez-vous les épreuves?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *